samedi 21 mai 2011

Coton : "Fuck and Forget" journal de Pattaya



Je viens de terminer le livre et comme je vous l'ai promis je vais vous en parler de la façon la plus honnête possible.
Tout d'abord la lecture de ce livre peut choquer certaines personnes.
A cause de nombreux passages sur le sexe, il me semble devoir être déconseillé aux mineurs.
Ensuite, l'auteur raconte son séjour à Pattaya (il me semble que c'est 3 mois) mais il nous fait part aussi de sa longue expérience : 14 ans de séjours réguliers à Pattaya en Thaïlande. Et si vous souhaitez connaître la Thaïlande, lire "Fuck and Forget" vous donne une approche somme toute inhabituelle de ce pays.
Coton n'a pas de langue de bois, sa franchise peut surprendre, voire rendre mal à l'aise. On n'est pas habitué à autant de franchise de la part d'un auteur et l'on ne souhaite peut être pas connaître un auteur aussi intimement.
Quoiqu'il en soit, Coton a aussi de l'humour et cela aide à faire passer certaines scènes un peu crues. J'ai apprécié notamment son langage, en voici quelques mots que je n'expliquerai pas, à vous de lire son livre si vous voulez comprendre : le bleu, le violet, l'orange, le dindon, le cratère, un vélo, un VTT, etc.

Pour terminer, je ne partage ni les goûts de l'auteur, ni la totalité de ses points de vue. Je pense que son livre est un témoignage important sur les nuits chaudes de Pattaya et qu'à ce titre, il mérite d'être lu et peut être même, étudié d'un point de vu sociologique ou psychologique. Donc à lire mais attention aux âmes sensibles.