mardi 15 avril 2014

Marc Boulet : C'est arrivé en Chine


Je viens de terminer la lecture du dernier roman de Marc Boulet "C'est arrivé en Chine" et comme promis, je vais vous en parler un peu sans toutefois vous dévoiler l'intrique.

Comme l'indique le titre, l'action se déroule en Chine. Il y a bien sûr la rencontre d'un homme Marc B, français d'origine avec une femme, une jeune chinoise.

Le personnage de Marc B est un personnage récurrent et j'espère que ce personnage auquel je suis maintenant attaché, va pouvoir vivre de nombreuses aventures à travers de nouveaux romans.

Dans la première partie du roman, on voyage à travers la Chine et on pense savoir quelle est l'intrigue du roman, mais ensuite Marc B évolue en changeant de métier et l'entreprise qu'il crée avec ses partenaires n'a rien de banal.

Dans la 3ème partie du roman, Marc B évolue encore en quête d'un bonheur spirituel et on peut faire le rapprochement avec chacun de nous qui a un moment donné de sa vie se met à la recherche de spiritualité ou de religion peut-être pour échapper à la mort, en tout cas pour donner un sens à sa vie.

Le livre n'est pas ennuyeux, même s'il y a quelques digressions de la part de l'auteur. D'une part, Marc B semble vouloir se justifier par rapport au lecteur qui lira peut-être son journal, d'autre part, Marc Boulet s'appuie sur des faits historiques ou sur des recherches et bien sûr, sur sa propre expérience et le lecteur aura acquis du savoir à la fin du roman, même s'il s'agit avant tout d'un roman et le fruit de l'imagination de son auteur.

Je ne lis pas beaucoup de roman parce que je préfère lire des livres qui m'apportent des connaissances. La quête du savoir est pour moi quelque chose qui m'habite au plus profond de mon être. Mais avec les romans de Marc Boulet, je n'ai jamais l'impression de perdre mon temps puisque j’apprends en même temps que je me diverti.

Adolescent, mon auteur préféré était Boris Vian et j'étais déçu chaque fois que je terminais l'un de ses romans, parce que l'auteur m'avait fait voyagé dans ses aventures et je regrettais que celles-ci soient déjà finies.

Depuis quelques années, mon auteur préféré est Marc Boulet. Il me fait voyager à travers ses livres mais je ne suis jamais déçu quand j'ai terminé la lecture d'un de ses ouvrages parce que je garde en mémoire tous les paysages qu'il m'a fait entrevoir et non seulement il me fait rêver mais en plus il m'invite à réaliser mes propres voyages à travers les aventures de ses personnages. Que ce soit, la Chine, La Thaïlande, l'Inde ou les Philippines, ce sont des pays où j'aimerai m'aventurer le temps de quelques mois ou quelques années.

Malheureusement, je n'ai pas réussi à voyager autant que Marc Boulet et peut-être que j’attends la retraite pour parcourir le monde tel le Bouddha afin de m'enrichir spirituellement auprès de ces civilisations lointaines. Si cela se fait, je vous promet de vous en faire part.

Bien sûr je ne vous ai pas dévoilé la teneur de ce roman, parce qu'il faut que vous le découvrez vous-même. Il y a tous les ingrédients d'un bon roman noir : de l'action, de l'aventure, de l'amour, des meurtres mais sachez qu'au final, vous ne serez pas déçu et que sans doute vous voudrez vous aussi faire des recherches sur internet pour savoir si certaines choses dans ce roman ont été inventé ou pas.

Je vous invite maintenant à lire le dernier roman de Marc Boulet : "C'est arrivé en Chine".

vendredi 4 avril 2014

Marc Boulet : C'est arrivé en Chine


Premières impressions

J'ai décidé de vous parler du dernier livre de Marc Boulet "C'est arrivé en Chine" alors que je n'en suis qu'au premier tiers afin de vous livrer mes premières impressions. Bien sûr je vous en reparlerai une fois que j'en aurai terminé la lecture mais de toute façon ne comptez pas sur moi pour vous livrer l'intrigue, il faut garder le suspens afin que le lecteur ait toujours le plaisir de la découverte.

Pour information je ne suis pas impartial quand je parle de Marc Boulet puisque j'ai lu ces premières aventures quand tout jeune homme il partait à la découverte de pays lointains en s’immisçant dans la peau des peuples avec qui il partageait la vie. Marc Boulet n'est pas un touriste ou un quelconque journaliste puisqu'il a toujours besoin de partager la vie des peuples qu'il rencontre. Il est sûr que ça change de ces foutus journalistes qui racontent des évènements depuis un hôtel 5 étoiles réservé aux journalistes étrangers. Marc Boulet m'a fait rêver et il continue à me faire voyager chaque fois que je lis ces romans.

Tout d'abord l'action se passe en Chine, pays dont l'auteur est tombé amoureux il y déjà fort longtemps et comme lors de chaque livre de Marc B. il ne s'agit pas seulement de divertir le lecteur mais aussi de l'informer afin parfois de rétablir certaines vérités. Aussi à la lecture de ce roman, l'auteur nous fait part de ses réflexions et dépeint la vie en Chine telle qu'elle est et non pas telle qu'on veut parfois nous la vendre. 

Pour moi, le peuple chinois, c'est comme une femme, on doit l'aimer avec ses qualités et ses défauts. J'ai pour ma part eu quelques amies chinoises, certaines sont restées en France, une autre (Shenge) est retournée en Chine et je sais que malgré toutes les qualités qu'elles ont il peut y avoir quelques distances culturelles et il faut aussi les accepter (Xinyi soutenait qu'il n'y avait pas eu d'invasion du Tibet de la part de la Chine puisque le Tibet était une province chinoise et elle s'était un peu énervée contre moi).

Depuis que Marc Boulet a inventé son personnage de Marc B. on a parfois a du mal à les dissocier, on sent qu'il y a du vécu dans les romans de Marc Boulet. Comme quoi l'auteur poursuit quelque part son travail de journaliste en quête de vérité afin aussi de mieux nous faire comprendre ce qu'est vraiment la Chine et le peuple chinois.

Sans aller trop loin dans l'intrigue, je peux vous dire qu'au tout début du roman, Marc B. est un journaliste français qui fait la rencontre d'une jeune étudiante chinoise Jade à l'époque des manifestations de Tian'anmen qui se déroulèrent entre le 15 avril 1989 et le 4 juin 1989 à Pékin. Bien sûr ces deux là vont tomber amoureux et parcourir la Chine avant de revenir à Pékin mais quelque chose qui s'est passée sur la route du Tibet fait qu'ils ne sont plus vraiment les mêmes.

Je vous livrerai la suite un jour mais ne m'attendez pas et précipitez vous sur le dernier roman de Marc Boulet : "C'est arrivé en Chine".