jeudi 13 août 2015

Téléchargez gratuitement le livre "La religion de l'amour"

Thierry Cumps
Ce livre a été créé par Thierry CUMPS à l’origine de l’érologie (la religion de l’amour).
Vous avez le droit de diffuser ce livre vous-même et en retirer un bénéfice (puisque vous en faites la promotion). Je demande seulement que vous ne le vendez pas à un prix supérieur à 5 euros.
Je ne ferais aucun contrôle et ne demanderai aucune sanction si vous vendez ce livre à un tarif supérieur à 5 euros. Cela ne regarde que vous.
J’autorise chacun d’entre vous à vendre ce livre et je suis conscient que j’abandonne ainsi mes droits d’exploitation de ce document. Pour autant, je continue à revendiquer le fait que je suis l’auteur de ce livre et je vous demande de ne modifier aucune ligne de ce document.

Les raisons qui me poussent à vous donner la possibilité de gagner jusqu’à 5 euros en vendant ce livre sont les suivantes :
-    Tout travail mérite salaire. Vous faites la promotion de ce livre par le biais de votre blog, votre site internet, votre page Facebook ou par le biais de mails, ce travail de promotion mérite d’être rétribué.
-    Je veux vous faire participer à la grande aventure de la religion de l’amour qui j’espère deviendra la religion de l’humanité pour les siècles à venir.
-    En achetant ce livre, la personne réalise un double bénéfice : 1) connaître la religion du futur, 2) gagner de l’argent en vendant x fois ce livre puisqu’il s’agit d’un fichier PDF.
-    Un dernier conseil, faites-vous payer de préférence par PayPal.
Bonne lecture et bonne promotion !
Thierry Cumps

mercredi 12 août 2015

La Rage et l'orgueil

La Rage et l'orgueil
La Rage et l'orgueil

Cet essai, publié dans le Corriere della Sera, fut écrit au fil d'une plume rageuse au lendemain des attentats du 11 septembre 2001. Il s'agit d'un pamphlet concis et virulent qui se présente avant tout comme une déclaration de guerre contre l'intégrisme islamique. S'appuyant tour à tour sur des anecdotes tirées de son expérience de reporter et de ses entrevues avec les grandes figures de la politique internationale, et sur de longues invectives nourries par une colère longtemps retenue, Oriana Fallaci réagit contre l'intégrisme, la molle hypocrisie des dirigeants européens, et le ton politiquement correct qui règne parmi l'opinion occidentale.

Comme je parle

Comme je parle
Comme je parle

Depuis le temps que je partage des vidéos sur Youtube, il est peut-être temps d’en dire un peu plus sur mon parcours et l’esprit qui m’anime. Je suis né en Algérie dans une ville qui ressemblait à n’importe quelle ville provinciale de France ou de Navarre. Le temps que je devienne ado, c’était l’Irak. On a tout d’abord vu arriver les vandales en culotte courtes, puis les islamistes, puis le terrorisme. D’absurdités, en stupidités, en compromissions, nous avons perdu notre pays par petits morceaux. Lors de mon arrivée en Europe, je découvris un continent en proie à des démons similaires au pays que je venais de quitter. J’ai payé cher mon refus des voies qui m’étaient tracées. L’Europe me disait : deviens islamiste, criminel ou assisté social et je t’ouvre les bras. Vieille putain !

Ce livre - qui a commencé comme un email - retrace un parcours à travers un monde pourrissant.

mercredi 5 août 2015

J'apprends à dessiner Les voitures et les motos

J'apprends à dessiner Les voitures et les motos
J'apprends à dessiner Les voitures et les motos

Philippe Legendre est peintre-graveur et auteur-illustrateur. Il anime de nombreux ateliers pour les enfants et intervient en milieu scolaire. La méthode qu'il développe est simple et efficace. Elle décompose chaque dessin en quatre étapes et combine des formes de base repérables facilement. 

Cette collection permet aux petits d'apprendre à se poser en face d'un crayon pour dessiner des sujets faciles et agréables. Certains accrochent dès 3 ans, d'autres vers 5 ans. De nombreux titres pour tous les goûts (voitures, princesses, animaux....) A recommander!

Nous sommes au mois d'août et il faut bien occuper nos enfants. Et si vous leur achetez un petit livre de la collection "J'apprends à dessiner" ?

Même si ce livre ne vous permettra de dessiner votre Ford Fiesta, ce livre vous permettra de passer du bon temps avec vos enfants.

Par contre, si vous avez une vrai voiture, vous aurez peut être besoin du site internet www.24PieceSauto.fr pour commander vos pièces autos.

mardi 4 août 2015

Le prix à payer

Le prix à payer
Le prix à payer

Le prix à payer pour vivre sa foi. Le prix à payer pour être libre. Le prix à payer pour être soi. Ce prix, Mohammed l'a payé, de son sang. Jeune musulman irakien appelé au service militaire, Mohammed découvre avec effroi que son voisin de chambrée est chrétien. Une amitié paradoxale va pourtant se nouer entre les deux hommes, nourrie de débats idéologiques et religieux. Mohammed en sort métamorphosé et se convertit au christianisme. Mais en terre d'Islam, changer de religion est un crime. Intimidations, coups puis prison et torture... Mohammed traverse un calvaire mais ne cède pas. Une fatwa est prononcée contre lui. Ses frères lui tirent dessus, en pleine rue, il s'effondre... Le prix à payer est une histoire vraie. " Un livre poignant qui raconte ce que doit subir un musulman irakien qui devient chrétien. Accablant. " Christian Makarian – L'Express

Mahomet - Histoire d'un Arabe, invention d'un prophète

Mahomet - Histoire d'un Arabe, invention d'un prophète
Mahomet - Histoire d'un Arabe, invention d'un prophète

L'ouvrage du professeur Tilman Nagel est la première biographie historicocritique de Mahomet parue depuis plus de cent ans. Pour cela, il met à profit les importants progrès faits ces dernières décennies par la recherche historique sur l'Arabie préislamique et utilise l'intégralité des sources à disposition. Il peut ainsi à la fois revisiter l'image dogmatique de la vie de Mahomet transmise par les traditions musulmanes et proposer une biographie du fondateur de l'islam inscrite de façon aussi précise que possible dans l'histoire politique, religieuse et sociale de son temps. Dans les derniers chapitres du livre, Nagel montre par quels chemins et pour quelles raisons la vie du Prophète a été par la suite l'objet d'une dogmatisation qui en a estompé les contours historiques. C'est en ce sens qu'on peut parler de l'invention d'un Prophète. Cette seconde démarche n'explique pas seulement comment est née la conception habituelle de la vie de Mahomet; elle fournit aussi les clés nécessaires pour soumettre à la critique historique ces traditions et les rendre ainsi utilisables pour une discussion informée sur l'islam et son fondateur.

Mahomet était-il fou ?

Mahomet était-il fou ?
Mahomet était-il fou ?

Par un travail minutieux de relecture psychologique du Coran et des autres sources biographiques concernant Mahomet, l'auteur repère les symptômes pathologiques du Prophète de l'Islam. Son diagnostic est sans appel : l'homme souffrait d'une paranoïa quérulente avec trouble dissociatif de l'identité. L'auteur montre que Mahomet s'identifiait aux prophètes antérieurs (Jésus et Moïse notamment), qu'il plagiait. Adaptant leurs propos et leur accomplissement à la culture du monde arabe, il imposa ces nouvelles doctrines à son peuple principalement par une agressivité directe et des manipulations politiques. Or, l'Islam a connu un succès phénoménal de son vivant et à travers les siècles. À ce stade intervient donc une autre question : Comment Mahomet est-il parvenu à convaincre les foules ? L'auteur analyse alors la personnalité du peuple soumis et la réussite de cette religion à travers les siècles. L'auteur déconstruit également l'ensemble des présupposés scientifiques et philosophiques qui sont à l'origine de la religion musulmane (cosmologie, biologie, psychologie, etc.). Le discours moral et politique de Mahomet est confronté à ses propres contradictions

lundi 3 août 2015

Faut-il quitter Marseille ?

Faut-il quitter Marseille ?
Faut-il quitter Marseille ?

Le 9 février 2015, le jour de la venue du premier ministre Manuel Valls, les policiers ont été accueillis à la cité de la Castellane par des rafales de kalachnikov. Mauvais concours de circonstances ? Malheureux événement isolé ? José D'Arrigo a passé plus d'un an à interroger des Marseillais de toutes origines, de toutes confessions et de tous bords politiques pour se faire une idée du climat réel de cette ville, une idée plus précise que celle que «vendent» à longueur de journée sondeurs et autres responsables politiques adeptes de la stratégie de l'autruche. Qu'en retire-t-il ? L'image d'une ville défaite, rongée par le clientélisme et submergée par le chômage. Non, à Marseille, les communautés ne vivent pas «ensemble». Elles sont désormais dos à dos. Non, Marseille ce n'est pas la «douceur du sud». Mais plutôt la capitale de la peur. Cette peur que ressentent les policiers dans les cités dites «réfractaires», la peur des parents qui ne pourront plus transmettre à leurs enfants leur patrimoine immobilier qui ne vaut plus grand chose ou encore cette peur des jeunes filles qui se font insulter quand elles osent porter une jupe dans certains quartiers. Enfin et surtout, cette peur des émeutes qui tétanise les élus et cette peur ultime qui assaille les journalistes : la peur de la vérité. Bienvenue à Marseille.